Histoire et culture


Longtemps avant l’arrivée des colons européens, les Cris de Mistissini étaient entourés de forêts, de lacs et de ruisseaux au centre-nord du Québec, et pendant des siècles, ces ressources constituaient la base de leur subsistance économique et culturelle : la fourrure, les poissons et le gibier. Pendant des générations, la chasse, la cueillette, la pêche et le trappage, ont occupé une grande place dans les activités saisonnières des Cris et bon nombre de ces traditions se perpétuent encore aujourd’hui. La langue crie est souvent parlée dans cette région et le syllabaire cri est utilisé dans toute la communauté.


Histoire

Mistissini, mot cri qui signifie « grosse roche », était autrefois désigné Mistassini ou Baie du Poste. Développée dans les années 1800 grâce à un poste de traite des fourrures de la Compagnie de la Baie d’Hudson, puis tout au long des années 1900 grâce à l’aide du gouvernement et en 1975 grâce à la Convention de la Baie James et du Nord québécois, la région est devenue une communauté dynamique composée de 3 500 Cris parlant leur langue maternelle, le français ou l'anglais. Les Cris de Mistissini chérissent leur riche héritage culturel, leur présent vital et leur avenir vivant.

 

Culture

La population Crie de Mistissini habite en bordure du Lac Mistassini depuis des temps immémoriaux. Au début des années 1800, l'emplacement actuel de la communauté de Mistissini n'était qu'un campement pour la période estivale en raison de l'installation du poste de traite de la Compagnie de la Baie d'Hudson qui y était établi. À la même époque, la Compagnie du Nord-Ouest ainsi que d'autres commerçants de fourrure s'étaient également installés à proximité du comptoir de la Compagnie de la Baie d'Hudson.


Galerie



 Calendrier

24 jeudi

Légende

  • Jeunesse
  • Conseil Nation Cri
  • Loisirs
  • Événements de la communauté

Voir tous les événements

Confort,
Nature,
Harmonie
Visitez-nous !
Dossier
important